Numéro 8 – Edito

La Base n°8 – Octobre 2020

SEPARATISME ?

Macron – Jupiter, chanoine de Latran, l’ami des riches, des princes du Qatar et de l’Arabie Saoudite, de Trump et de Philippe de Villiers -, s’est trouvé une nouvelle mission. Non pas faire face à la crise sociale et économique, à œuvrer à nous sortir du chômage et de la précarité.

Non. Il s’engage à combattre… le “séparatisme”, reprenant ainsi les thèses de l’extrême-droite !

Un projet de loi, en préparation pour début 2021, ouvre – sous prétexte de laïcité – une nouvelle offensive contre les musulman.e.s, en fait contre une partie des classes populaires – la plus exploitée – et en particulier contre les femmes.

Nous n’avons aucune faiblesse pour l’“islamisme radical”, aucune sympathie pour les “intégristes religieux” style “famille pour tous”, aucun penchant pour les “curés prosélytes” de toutes obédiences.

La croyance (ou pas) dans la Sainte Trinité, Allah, Yahvé, Bouddha ou Maître Yoda… relève du droit privé… aujourd’hui menacé par l’ingérence de l’Etat.

Nous sommes partisans de la république sociale et de la laïcité, qui doit garantir l’indépendance et la neutralité des institutions, mais aussi les libertés fondamentales et l’égalité de tou.te.s.

Pour nous, la laïcité est inséparable des Droits Humains. Elle donne la possibilité de vivre ensemble. Elle s’oppose tout à la fois au communautarisme et à l’individualisme, elle aide à s’émanciper, en restant curieux et respectueux des autres cultures. Elle garantit la liberté d’opinion.

C’est la condition nécessaire pour que “Liberté, Égalité, Fraternité” ne reste pas un slogan.*

Exploiter et réprimer, stigmatiser et diviser sont les dernières armes d’un gouvernement en crise, au bord de l’abîme, qui doit faire face – depuis son “holdup” de 2017 – à un rejet et une haine grandissante chez les travailleur-lleuses de ce pays.

L’appel de plusieurs associations et syndicats précise : « Il est urgent de réagir, de se mobiliser massivement et de façon unitaire afin de s’opposer à un projet de loi contre le “séparatisme ” qui pourra être utilisé contre toute organisation syndicale ou politique (…).

C’est dans cette perspective que nous cherchons à construire une riposte politique commune du mouvement ouvrier et des mouvements antiracistes et féministes ».

Willy

* Mais où est la laïcité quand les écoles privées religieuses – à 80 % catholiques – sont toujours financées par l’État ?Quand des écoles sont “hors contrat” ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *