Assemblée, municipalisme, communalisme

La BASE – Numéro 4 – Avril 2019 – Retour au menu
Image : Murray Bookchin

Si les Européennes ne devraient pas déplacer les foules fin mai prochain, les municipales de 2020 pourraient être le vrai grand débat si les Gilets Jaunes et leurs assemblées locales pèsent dans le scrutin, avec les collectifs écologistes. Car nous sommes à la croisée des chemins sur les questions des urgences sociales et écologiques, mais aussi des nouvelles formes de démocratie.

Car notre monde globalisé, entre les mains des grandes multinationales, d’institutions complices (Conseil de sécurité, G20, Conseil de L’Europe et Commission de Bruxelles) et de gouvernements soumis, voit surgir de partout les monstres que Gramsci (fondateur du Parti communiste italien) a en son temps déjà reconnus : nationalismes guerriers et assassins qui prennent la tête de nombreux gouvernements (Hongrie, Turquie, Israël, Brésil, Etats Unis).

Ce danger mortifère peut être contré par la montée des luttes sociales et écologiques où beaucoup de mouvements et de collectifs développent des projets d’autonomie locale, inspirés par le municipalisme libertaire de Bookchin, les expériences de communalisme au Mexique et au Rojava kurde.

Les gilets jaunes s’organisent en assemblée locale, populaire ou citoyenne partout en France, et ont débattu de la question des formes d’assemblée, des liens entre elles, du municipalisme et du communalisme, des expériences en cours à Saillans, à Carcassonne, sans oublier la Maison du Peuple de St Nazaire qui a marqué l’histoire du mouvement avec la réussite de

l’Assemblée des Assemblées, malgré tous les écueils jetés sur la route par notre maire Samzun : la réussite, même difficile, de la démocratie horizontale, auto-organisée, par l’intelligence collective, ouvre des perspectives pour innover et expérimenter les alternatives sociales et écologiques, donc politiques.

Régis

Murray Bookchin (14 janvier 1921 – 30 juillet 2006)

était un théoricien américain de la société, auteur, orateur, historien et philosophe politique.

Pionnier dans le mouvement écologiste, anticapitaliste de premier plan et partisan de la décentralisation de la société selon des principes écologiques et démocratiques. Ses idées ont influencé les mouvements sociaux depuis les années 1960, notamment la Nouvelle Gauche, le mouvement anti-nucléaire, le mouvement antimondialisation, Occupy Wall Street et, plus récemment, le confédéralisme démocratique de Rojava . Il était une figure centrale du mouvement vert américain et des Burlington Greens.

Source : Wikipedia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *